Longyearbyen, Svalbard


Quand je suis arrivée pour la première fois au Svalbard en novembre 2016, je n'avais jamais entendu parler de cet endroit et je ne savais pas à quoi m'attendre et pourtant l´atmosphère qui y régnait m´a tout de suite séduite : j´ai attrapé le virus des pôles ! J'ai appris l'histoire minière de la ville, qu'il y avait plus d'ours polaires que d'êtres humains au Svalbard et j'ai eu la chance de visiter la mine numéro 7, la mine de charbon de Longyearbyen qui est toujours active de nos jours.