Longyearbyen, Svalbard


Lorsque j'ai posé le pied au Svalbard pour la première fois en novembre 2016, je n'avais jamais entendu parler de cet endroit et je ne savais pas à quoi m'attendre. Pourtant l'atmosphère irréelle de cet archipel norvégien m'a tout de suite envoûtée : j'avais attrapé le virus des pôles. J'ai appris l'histoire minière de la ville, qu'il y avait plus d'ours polaires que d'humains sur l´archipel et j'ai eu la chance de visiter la mine numéro 7, la mine de charbon de Longyearbyen qui est toujours en activité aujourd'hui.