Svea, Svalbard

Après avoir attrapé le virus des pôles lors de ma première visite au Svalbard, j'ai déménagé à Longyearbyen en février 2017 et j'ai commencé une formation pour devenir guide arctique. J'ai appris à utiliser des armes à feu comme protection contre les attaques d'ours polaires, à me frayer un chemin à travers les paysages enneigés en motoneige et à survivre dans l'environnement polaire extrême ; puis j'ai travaillé comme guide et opératrice logistique pour l´Université du Svalbard (UNIS) à Svea, la cité minière la plus septentrionale du monde perdue au milieu de la nature sauvage. Lorsque le soleil est revenu au printemps, mes collègues et moi avons parcouru l'archipel de long en large pour aller voir les glaciers, la banquise, les icebergs et les ours polaires.